Préfabrication des caissons et châssis

Préfabrication des caissons et châssis

1.    PRINCIPE DE BASE

La conception des caissons fabriqués en bois est pensée dans une logique de réversibilité des matériaux, c’est à dire les choix et sections tentent au maximum :

  • de limiter les épaisseurs non-standard
  • de dimensionner les caissons en fonction des panneaux bois présents sur le marché dans le catalogue de base du fournisseur Schmidt
  • d’utiliser des bois PEFC en provenance entièrement d’Europe en privilégiant la filière locale. 
    Cette rationalité limite les chutes et découpes, facilite le montage en atelier et permet une manipulation des caissons avec 2 ou 4 auditeurs.

2.    APPROVISIONNEMENT

Le BRIC1 est principalement construit en bois (ossature bois, caissons). La bonne relation avec le fournisseur est essentielle afin qu’il soit attentif aux demandes spécifiques du projet. Le fournisseur Schmidt nous a proposé parmi son catalogue des fournitures et des bois produits le plus possible de manière locale.

Les gites DOUGLAS sont de Scandinavie, les OSB 0 phormaldéides viennent d’Autriche et sont transformés dans une usine en périphérie de Bruxelles, les panneaux extérieurs (KERTO – bois compressé) sont produits en usine en périphérie de Bruxelles, le parquet vient des Landes en France.

Le fournisseur a veillé à un pré-découpage de qualité de la matière. Si la découpe était trop minutieuse, il nous a concerté afin de vérifier le degré de finition des panneaux.

Ainsi les poutres FJI ont été prédécoupées environ 5 cm en plus que les 120 cm souhaités. Les auditeurs ont re-découpés chaque poutre pour s’assurer de la bonne mesure. Les finitions sont d’une grande importance pour permettre au montage un emboitement parfait des caissons. Ce travail de précisions n’était pas possible avec les découpeuses utilisées par Schmidt.

3.    PREFABRICATION PAR LES AUDITEURS

Dans un souci de gains de temps et de standardisation, l’ensemble des panneaux ont été livrés en partie déjà dimensionnés. L’assemblage des caissons a été étudié pour standardiser les caissons. Tous les caissons du BRIC ont les mêmes dimensions hormis les caissons reprenant la toiture. Les caissons de toiture sont chacun unique et seront réalisés directement sur chantier en s’adaptant au condition de la toiture.

Les types de quincaillerie (vis, visseuses), positions au travail, sécurité d’exécution ont été prescrits par les formateurs dans le cadre d’un travail pédagogique.

En chiffres, les caissons standard murs = 91 nécessaire – 111 ont été réalisés. Les 20 supplémentaires sont les caissons non standard à redimensionner sur chantier.

La fabrication des caissons a été réalisée en 8 jours de travail par 45 auditeurs en 1° et 2° année de chefs d’entreprises encadrés par 2 formateurs. Ce travail est étalé sur 2 semaines et demi consécutives et comprends des moments de cours théoriques, de repérages sur chantier, de travail en atelier et de manutention des caissons pour le stockage.

4.    LES CHASSIS

L’efp a reçu une série de châssis de Jean-Pascal van Ypersele, parrain du projet. Les formateurs ont choisi les châssis les plus intéressants à rénover au regard du référentiel métier du menuisier en apprentissage.

Il est intéressant de noter que les châssis les plus faciles à restaurer sont, dans notre cas, les châssis les plus vieux, en bois plein chêne ; ne disposant d’aucun élément plastique.

Les apprentis en 1°et 2° année de menuiserie rénoveront un châssis qui deviendra le châssis de la cuisine. Il sera étudié pour accueillir un nouveau vitrage performant.

Photos

Photo 1/5